Description

Le bleuet est avec la canneberge le seul petit fruit indigène du Canada, on note sa présence depuis au moins 13000 ans. Les Amérindiens le consommaient à longueur d’année, frais ou séché. En médecine populaire, il avait la réputation d’assurer une bonne vue et on recommandait le sirop de bleuets pour lutter contre la toux. De nos jours, on ne compte plus les bienfaits de ce petit fruit pour la santé.

Le bleuet appartient à la famille des Ericacae tout comme le rhododendron et l’azalée qui apprécient des sols humides et acides.

Comme pour la plupart des végétaux, il existe chez le bleuet une version sauvage et une version cultivée sauf que pour ce dernier il y a au moins deux espèces sauvages : le bleuet nain que l’on retrouve en région froide et le bleuet de savane qui se plait dans le sud de la province. C’est ce dernier qui a été amélioré par des biologistes pour donner le bleuet cultivé qui se nomme bleuet en corymbe.

Le bleuet nain vaccinium augustifolium (lowbush blueberry) se retrouve en sous-bois ou sur des sols récemment défrichés, les fruits se forment sur des branches de deux ans, aussi faut-il brûler les plants au même rythme pour produire de nouvelles pousses. On le récolte  avec une sorte de « peigne », ce qui nécessite un équipement de sélection.

Les bleuets sauvages sont principalement récoltés au Lac St-Jean, en Abitibi, sur la Côte-Nord, dans les provinces maritimes et certains états de la Nouvelle-Angleterre, 98% de cette récolte est destinée à la transformation (jus, yogourt, pâtisserie).